LIVRAISON OFFERTE DÈS 95€ DE COMMANDE EN FRANCE METROPOLITAINE*

 

 

 

 

 

FrançaisEnglish
Mon panier 0 article(s)
FrançaisEnglish

Filtrer par marques

pixel_trans
pixel_trans

Filtrer par critères

Avis de nicolas C sur BE535 - BENCHMADE BUGOUT


BE535 - BENCHMADE BUGOUT BE535 - BENCHMADE BUGOUT

Couteau pliant de type axislock.

Longueur fermé de 10,7 cm.

Lame en acier CPM-S30V.

Longueur de lame de 8,23 cm.

Epaisseur de lame de 2,3 mm.

Plaquettes en Grivory.

Clip réversible.

Poids de 52g.

Made in USA

Scannez le code pour accéder à cet article sur votre mobile
Détails
stars_3 - Posté le vendredi 19 juillet 2019par nicolas C

Je souhaite apporter quelques nuances aux commentaires dithyrambiques que j'ai pu lire ici et là (et pas seulement sur ce site). Après plusieurs semaines d'utilisation quotidienne, je suis en mesure de donner mon avis sur ce pliants et partager mes craintes aussi... On fait l'éloge du Bugout un peu partout. A juste titre la plupart du temps, mais cet enthousiasme pas toujours de bonne foie, mérite d'être quelque peu relativisé car il occulte de fait des questions cruciales et légitimes.


Je souhaite tout d'abord exprimer clairement qu'il s'agit d'un EXCELLENT EDC, aucun doute là dessus. Mais je trouve le rapport qualité/prix désastreux au regard d'un Kania à 15 Euros par exemple. Si l'axis-lock est parfaitement versatile et l'acier de la lame excellent (lame mal centrée sur le mien d'ailleurs! A ce prix, ça fait vraiment ch***!!), on ne fera pas plus de boulot avec le Bugout qu'avec le Kania presque 10 fois moins cher. Le plastique de ce dernier est plus épais et quasiment indéformable, pour une plus grande longueur de lame dans un inox très correct et pour un poids similaire.


Le prix au kilo, même si ça ne veut rien dire en coutellerie, est indécent, et cette stratégie marketing d'écrémage de la part de Benchmade me rebute pas mal. Il s'agit de vendre cher des produits (inaccessibles pour le prolo) pour qu'ils mettent en avant le prestige de la marque. Comme, pour des Nique Air Max, on paie une marque, par le biais d'un produit qui fonctionne un temps, reste fragile et aux coûts de fabrications ridicules. On devient par là même un homme sandwich, un prescripteur du produit. Je n'imagine même pas la marge du fabricant sur ce produit à 60% plastoc.


En effet, il faut parler de la résistance mécanique de ce couteau dont la structure repose sur le pivot et 1 cm² d'inox au niveau de l'axis-lock et 2 plaquettes/platines en plastoc (je le répète) d'une qualité douteuse, qui se déforme par simple pression sur le manche. Résultat : aucun effet levier latéral possible (même léger) avec ce couteau sous peine de déformations du pivot et/ou de l'axis-lock. On hésite à sortir une punaise plantée dans du placo... Quant à ouvrir une huître avec, c'est prendre le risque de voir la mécanique volée en éclat et passer à travers le plastoc du manche, alors qu'avec un peu de savoir faire, c'est tout à fait réalisable avec un couteau d'office bas de gamme. Dommage pour un EDC.


Comment se comportera le couteaux exposé en plein soleil, ou oublier dans la boite à gant d'un voiture en plein été (mon Kania n'a pas bouger, mais vu le prix du Bugout, je n'ai pas voulu tenter l'expérience). Quoiqu'il en soit, il faudra le tenir loin du foyer lors des barbecues... Quid du vieillissement du couteau, comment se comportera t-il dans le temps ?


Quant à l'argument qui affirme qu'on peut le porter au quotidien sans risque en cas de contrôle (grâce à sa taille, sa couleur, son poids, etc. Les pseudos raisons sont légions), il est totalement idiot : la confiscation et l'amende possibles, sont à la discrétion des forces de l'ordre et si le PV est encore rare, je sais par expérience et divers témoignages que la confiscation est elle, de plus en plus systématique. La jurisprudence (jugement servant de base aux traitements des floues juridiques et donc définissant les usages et situation TOLEREES) accepte (tolère) le port des couteaux suisses, des Opinel (de taille raisonnable) et de Laguioles, car ces modèles sont considérés comme faisant partie de l'usage traditionnel et quotidien français, ils ne sont donc généralement pas confisqué mais on a parfois droit à un rappel à la loi. Bien entendu, ces règlementation varie d'un pays à l'autre, mais globalement en France, à moins de pouvoir justifier sa présence, tout autre couteau (couteaux de cuisine aussi) est presque systématiquement confisqué par les temps qui courent, même les outils de coupe agricole (serpes...), les ciseaux à bois et gouges, peuvent vous attirer des problèmes, en ville en tout cas.


Préférant me faire confisquer un pliant à 15 Euros plutôt qu'un à 120, le bugout reste la plupart du temps à la maison, sont côté nomade est donc caduc en ce qui me concerne, d'autant qu'il ne vaut rien en temps que couteau que couteau de chantier (mon boulot) ou outdoor, à part récolter la poussière présente dans les poches du bleu de travail ou du coupe vent.


Je le redis, c'est un TRÈS BON EDC URBAIN, mais les contrôles de plus en plus fréquents en limite le transport. Je le trouve bien trop cher au regard de l'usage qu'il propose, du peu de situations qu'il peut affronter et surtout des matériaux qui le compose en majorité. Je risque d'en faire hurler plus d'un, mais un Opinel jardin n°8, en fera autant, quand au Kania (Florinox), il en fera bien plus et sans appréhension vue le prix de vente de celui-ci... Mon opinion : la qualité est là (à part le manche), mais le prix est démesuré !


Reste la joie de jouer avec la lame et l'axis-lock et d'être propriétaire d'un Benchmade. La marque propose d'ailleurs des platines de rechanges dans d'autres matériaux : laiton et cuivre (l'argument du poids plume, ne vaut dés lors plus rien), carbone et titane... Le tout est vendu à des prix à hurler de rire tellement ils sont indécents (parfois plus cher que le couteau). Bref, chacun son points de vu. Je suis content de l'avoir mais n'en rachèterais pas le jour où, immanquablement, il me pétera dans les mains...


Aucun couteau n'est parfais, surtout pas le Bugout, alors relativisons donc quelque peu...